Cadran Solaire : J-Marc Pujol favorable aux propositions du journal L’Agri

Suite à la proposition formulée dans notre édition précédente, le président de Perpignan Méditerranée Métropole a accepté de répondre à nos questions.

Comme nous le suggérions récemment dans l’Agri, pourquoi, si le cadran solaire situé sur le rond-point à proximité du péage Nord doit être démonté suite aux dégradations, ne pas communiquer sur nos productions agricoles à cet endroit stratégique par lequel transitent de nombreux usagers ? Un projet dont la réalisation pourrait être confiée aux artisans ferronniers catalans par exemple.
L’idée que le rond-point d’entrée du péage Nord serve de vitrine aux richesses du pays catalan et notamment aux productions agricoles me parait être une très bonne solution et je vais faire cette proposition aux maires de la communauté urbaine. Que le projet puisse être réalisé avec le concours des artisans ferronniers catalans fera ressortir un savoir-faire ancestral de notre territoire.

Quelles sont vos obligations, notamment vis-à-vis de l’artiste ayant réalisé le cadran solaire ? PMM peut-elle encore utiliser ce rond-point à sa convenance ?
Pour ce qui concerne l’artiste ayant réalisé le cadran solaire, qui est une œuvre symbolique, et dans la mesure où l’ouvrage doit être démonté, je négocierai avec lui sur l’avenir de cette structure car Perpignan Méditerranée Métropole ne peut pas utiliser le rond-point sans un accord avec tous ceux qui sont concernés, à savoir l’État, la mairie de Rivesaltes, les A.S.F. et l’artiste bien sûr.

L’agriculture départementale traverse depuis 3 décennies une période difficile. Les friches périurbaines en témoignent. L’ensemble des filières agricoles se battent pour conforter leurs notoriétés dans un département qui demeure très peu industrialisé. Considérant le flux touristique dont bénéficie notre territoire, envisagez-vous de promouvoir  nos productions sur d’autres sites comme le font d’autres villes, départements ou régions pour l’agriculture sur les lieux de grands passages ?
Les difficultés de l’agriculture départementale, je les connais car je suis fils et petit-fils d’agriculteurs. Dans le cadre de Perpignan Méditerranée Métropole, nous essayons de promouvoir notre territoire au travers du soutien à des actions menées par les acteurs de la filière comme le CIVR, par exemple, ou l’abattoir de Perpignan. En 2019, Perpignan sera capitale européenne du vin et toute l’année, nous déroulerons des actions en accord avec les professionnels concernés. En revanche, Perpignan Méditerranée Métropole est prête à soutenir les actions de promotion des productions locales sur d’autres sites, mais il faudra le faire au niveau du département. En effet, l’essentiel du passage touristique et les flux les plus importants ont lieu pendant la période estivale et il faut identifier les points d’entrée de ces actions.

Propos recueillis par J-Paul Pelras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *