432 vaccinations en 8 jours !

Eureka : la vaccination a commencé ! À fond ! Mais ne vous réjouissez pas trop vite : on ne sait jamais ! Il ne faudrait pas qu’un énarque zélé, un préfet pointilleux ou un directeur d’ARS, vienne tout arrêter, au prétexte qu’une nonagénaire subitement amnésique, oubliât son numéro de code bancaire, obligeant la famille à se poser la question de l’éventuelle responsabilité du Tozinameran. Oui : c’est le nom du vaccin présenté par l’Agence européenne du médicament comme étant inoffensif et seul capable de nous sortir de la guerre. On aurait pu l’appeler “Little Boy”. Pfizer avait même évoqué un nom aux super-congélateurs de transport : “Enola Gay”. Ça les a bien fait marrer au début. Mais finalement, malgré l’euphorie des plus-values financières, ils ont décidé d’éviter l’humour noir et de se contenter de se remplir les fouilles ! Les Japonais n’étant pas connus pour leur sens aigu de la plaisanterie, ils ont donc opté pour un nom de code : BNT162b2. En fait c’est Bill Gates qui avait proposé un “password” robuste. Mais pour des questions de logistique et pour moins effrayer les gens, il a ensuite été décidé qu’un nom qui rappellerait moins un film de “Star Wars” serait plus judicieux. Au ministère, rue de Ségur, dans l’euphorie qui précède habituellement les désastres, ils ont été contents…
Avant de constater l’erreur de frappe. On a dû expliquer à Olivier que c’était un “M” pas un “V”. Pourtant ça en jetait avec un trait d’union : Tozina-Veran. On avait même pensé que ça aurait pu faire Buzina-Veran ! Agnès aurait apprécié ! Bon, tant pis, ils l’ont accepté, quand même, pour lancer rapidement les opérations sous les yeux impatients des journalistes de BFM et d’ailleurs. Il fallait ensuite trouver l’artiste à mettre en vedette. Eddy Mitchell c’était bien. Michel Drucker aussi. Mais ils étaient pris. Mauricette M… était disponible : ce fût l’égérie. On sentait bien qu’elle était un peu là “à l’insu de son plein gré”. Mais, finalement, sous les feux de la rampe, c’est d’une épaule solide qu’elle a reçu l’eucharistie salvatrice. Un message divin  qui, faute d’être porté par le prophète, n’en était pas moins médié par un ARN révolutionnaire. Déjà, par rapport au dernier vol de la navette “Starship” du patron de Tesla, le décollage s’est plutôt bien passé. Tant mieux ! Il n’aurait plus manqué que Mauricette nous fasse une allergie comme celle de Pierre Richard dans “La Chèvre” !

À ce rythme, il faudra plus de 2000 ans pour toucher 70 % de la population !

Les voyants étaient donc au vert pour démarrer l’assaut, sabre au clair et seringues pointées vers tous les deltoïdes au garde à vous. Hop hop hop ! Pas si vite mon petit ! On se calme ! Avant de piquer à tout va, il va falloir remplir les formulaires ! Pour Mauricette, c’était un essai. Pour Gustave, Simone, Gertrude, Adélaïde, Alphonse et Adolphe, il va falloir, au préalable, faire lire les 45 pages du document spécial, parapher les marges, en inscrivant manuellement à l’encre noire, en apostille de chaque page “je soussigné, nom et prénom, accepte l’injection de ce produit à mes risques et périls”. À cela, il faudra joindre l’acte de naissance, un extrait de casier judicaire datant de moins de trois mois, une attestation de résidence, la date des dernières règles pour les femmes et un spermogramme pour les hommes. Ce document sera remis lors d’une consultation préalable, effectuée au moins trois jours avant la seconde, qui, elle, permettra de répondre aux questionnements légitimes des patients ou de leur famille, au sujet d’éventuels doutes soulevés par la lecture des dites 45 pages.
Certains peuvent considérer cela superflu… Mais il n’est pas question de se précipiter : c’est une stratégie assumée. Devant la défiance du “gaulois réfractaire”, la prudence reste prioritaire et mère de toutes les vertus. On me dit qu’une fois ces détails réglés, la mission sera confiée aux médecins de terrain. Putain ! Nous avons 200 millions de doses à fourguer ! À ce rythme, il faudra plus de 2 000 ans pour toucher 70 % de la population ! J’en ai au moins jusqu’en mai 4 638 ! Pourvu que je chope pas la Covid avant d’avoir fini ! Remarque, si le vaccin est toxique, d’ici là, on le saura !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *