2020 : la catastrophe aussi pour les olives [par Yann Kerveno]

Les pluies de mai ont largement amputé la production d’olives 2020.

On va finir par se demander ce qui aura fonctionné au cours de cette année. La récolte des olives de bouche vient de débuter et c’est très mauvais, voir catastrophique pour la coopérative audoise l’Oulibo. “Nous allons faire une récolte historiquement basse, minable même” explique Pierre-André Marty, directeur de la coopérative, qui n’a jamais connu telle situation en 40 ans. “Nous sommes à peine à 10 % d’une récolte normale. Nous devrions rentrer 30 à 35 tonnes contre 400 habituellement…” En cause, les pluies du mois de mai qui sont venues lessiver les fleurs. “Les oliviers ne sont pas butinés, donc la fécondation ne se fait que par le souffle du vent. Quand il pleut, le pollen est drainé vers le sol. Et même lorsqu’il y a eu pollinisation, les pluies qui surviennent juste après provoquent la chute des petites olives” détaille-t-il encore. “La floraison avait une quinzaine de jours d’avance cette année, elle est survenue tout début mai. Alors on sait que les oliviers alternent une année de forte production et une année de petite production, mais là…” Mince consolation, les 10 % de récolte qui subsistent chez les adhérents de l’Oulibo sont de belle qualité, la charge étant faible sur les arbres, les olives sont de fort bon calibre et il n’y a pas eu de mouches.
Au moulin Saint-Pierre, à Millas dans les Pyrénées-Orientales, la situation n’est pas aussi dramatique mais la pluie survenue durant la floraison a aussi emporté avec elle une partie des fruits. “La récolte est très précoce cette année” témoigne Victor Planes, “nous avons pratiquement un mois d’avance et nous aurons probablement terminé à la fin de cette semaine.” Il estime que les mauvaises conditions météo lui ont coûté la moitié de la récolte mais, comme dans l’Aude, la qualité des fruits parvenus à terme est bonne. “Et en plus, elles ont toutes les caractéristiques de douceur que nous cherchons pour l’élaboration de nos produits.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *